Notre carnet de Voyage à Djibouti

05 décembre 2011

Les courses de Noël

Aujourd'hui, nous nous sommes motivés pour aller faire quelques emplettes pour Noël. Julien veut envoyer un colis à sa famille, et moi, entre les cadeaux souvenirs et les cadeaux apéro, j'avais de quoi faire. Pour commencer, nous sommes allés au foyer Marabout. Les prix y sont affichés et on n'a peu de chance d'y trouver de l'ivoire ou tout autre produit en matière morbide pour un cadeau. J'ai privilégié des produits typiquement africains et Julien a privilégié les cadeaux classiques.

Je voulais absolument aller en ville, à la maison du tabac et dans une petite papeterie. Nous sommes passés devant un petite boutique qui vendait des cadeaux similaires au foyer Marabout. J'ai voulu aller comparer les prix. Je savais qu'une fois que je demanderai, le vendeur djiboutien ne me lâcherait plus. Vous comprendrez qu'avant Noël, je ne peux pas dévoiler mes achats mais ce que je peux dire, c'est que évidemment, j'ai pris quelque chose dans ce magasin. Les prix proposés étaient très corrects. En sortant, on était découvert... Deux français qui font des achats !! En deux temps trois mouvements, tous les commerçants ambulants étaient autour de nous. Vous pensez certainement que j'exagère mais non, on était encerclé : des cigarettes ? Des lunettes ? Des cartes postales ? Etc etc... Nous étions à deux pas de la maison du tabac et nous étions pas prêt d'y entrer.

Certains de ces commerçants nous ont proposés des choses intéressantes et à la fin, nous nous sommes retrouvés à discuter avec l'un d'eux. C'était marrant car ils nous a dit que nous étions pas des américains nous, et que du coup, il ne nous arnaquerait pas. L'expression « tu m'as pris pour un américain » n'a jamais eu autant de sens... En tout cas, on lui a pris des cartes de vœux, entre autre. Là aussi, c'est marrant. Sur plus de la moitié, il y avait des fautes. J'ai trouvé ça tellement marrant que j'en ai pris. Julien ne voulait surtout pas en prendre une comme ça et il a cherché des cartes sans faute : «meielleurs vœux !!!». Nous avons enfin pu entrer à la maison du tabac et à la papeterie. J'ai été déçue par les photos de l'ancien Djibouti. En fait, ce sont des dessins peu précis. Dans cette papeterie, je vois le petit futé de Djibouti. Je l'ai commandé à Noël... Il va donc falloir que j'attende, mais j'ai vraiment hâte de l'avoir entre les mains.

On a finit cette après-midi au boiteux, le magasin de fringue juste à côté de chez nous dont j'ai déjà du parler. A la fin, Nous n'avions pas tout les cadeaux que nous voulions mais une bonne partie. C'est déjà pas mal....


Commentaires

Poster un commentaire