Notre carnet de Voyage à Djibouti

09 novembre 2011

Les prix

Ici, les prix ne sont jamais affichés dans les boutiques. Dans les grandes surfaces, il y a des prix oui, mais si vous êtes dans une boutique de vêtements, de chaussures, dans un marché, dans un taxi, ou même avec un commerçant ambulant, vous constaterez premièrement que tous les français ont un prix différent, et deuxièmement les djiboutiens ont un prix plus bas que n'importe quel français.

Aujourd'hui, j'ai entendu une des dames de ménage qui travaille sur la base parler avec un adjudant des prix justement. Lui ne comprenait pas pourquoi les prix variaient autant, et que le fait qu'ils n'étaient pas affichés était légèrement insupportable. Il lui expliquait, qu'en France, peu importe les origines ou les revenus, les prix en magasin étaient les mêmes pour tous, cela a d'ailleurs étonné la djiboutienne. Finalement, cette dernière lui a avoué que les djiboutiens connaissaient les revenus et qu'ils fixaient les prix selon ce critère, que c'était ça le buisness...

De mon côté, je comprends qu'ils fassent des prix plus élevés aux FFDj, mais j'avoue que je supporte de moins en moins de ne pas voir de prix affichés. Ils te disent toujours «c'est pas cher», ou «je te fais un bon prix», mais moi, je fais toujours mes choix selon le prix. Si j'hésite, ça va me décider mais ici... Oui, ça m'énerve.

Posté par Lilodin-Hyzkiel à 14:55 - Djibouti et ses conditions de vie - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Prix

    Bonjour,
    Les prix ne sont pas les mêmes pour les djiboutiens. Une amie djiboutienne, juge, m'a confirmé que lorsqu'elle fait ses courses au centre ville, elle laisse sa voiture place Ménélik pour arriver à pieds dans les boutiques. Quand elle venait avec son 4x4 neuf, on lui appliquait le tarif des français.
    Et comme le repérage des français fonctionne bien, les FFDJ, les gens de l'ambassade ou les volontaires internationaux qui sont là depuis quelques temps n'ont pas le même prix de départ avant la négociation.

    Posté par Cricri, 25 mars 2012 à 00:35

Poster un commentaire